Qu’est-ce qui provoque la hausse des prix des logements aux États-Unis ?

gray wooden house

Vous rêvez de partir vous installer aux États-Unis et vivre « l’American Lifestyle » ? Sachez avant toutes choses que la valeur d’une maison américaine fluctue dans le temps. Si vous souhaitez acheter un logement aux USA, le fait de connaître les causes de la hausse des prix vous aidera à déterminer quand et où vous ferez la meilleure affaire. Il en va de même pour les vendeurs avertis qui sauront quand vendre afin d’obtenir le meilleur prix. La qualité et la taille de votre maison sont deux facteurs qui entrent en ligne de compte dans le prix de vente lorsque vous vendez.

D’autres facteurs indépendants de votre volonté peuvent avoir un impact sur le prix que vous pouvez espérer.

5 raisons de l’augmentation des prix immobiliers aux USA

Lorsque les conditions économiques et politiques sont favorables, les prix des maisons augmentent. Les taux d’intérêt, ainsi que l’offre et la demande actuelles sur le marché, auront un impact sur vous en tant que vendeur. Aucun des facteurs qui influencent le prix des maisons n’existe isolément, et beaucoup d’entre eux auront un impact les uns sur les autres ainsi que sur le prix des maisons.

1. L’offre et la demande

Le marché immobilier est soumis à la même dynamique économique de l’offre et de la demande que tout autre secteur. Lorsqu’il y a plus d’acheteurs que de vendeurs, l’offre de maisons diminue et la demande augmente, ce qui rend l’achat d’une maison plus difficile et plus coûteux. Il ne s’agit pas seulement du nombre de maisons disponibles, mais aussi de la quantité d’argent disponible pour les acquérir. Lorsqu’il achète une propriété, il est rare qu’un primo-accédant paie comptant. Au lieu de cela, les acheteurs contractent un prêt hypothécaire, qui est un type de dette. Tant que les banques sont prêtes à prêter, les vendeurs peuvent demander et obtenir des prix élevés pour leurs maisons. Cependant, lorsque les banques commenceront à prêter moins, le prix de la maison devra baisser ou elle restera sur le marché, inaccessible aux acheteurs potentiels qui ne peuvent pas obtenir le financement dont ils ont besoin.

2. La situation économique

Les prix des logements ont tendance à augmenter lorsque l’économie se porte bien et que le chômage est faible. Les gens se sentent plus sûrs de leur emploi et de leur capacité à contracter une dette hypothécaire dans une économie robuste. Ils sont également plus susceptibles d’obtenir l’autorisation de contracter un prêt hypothécaire. En revanche, lorsque l’économie faiblit, un plus grand nombre de personnes sont licenciées, obligées de compter sur les allocations de chômage ou d’accepter des postes beaucoup moins bien rémunérés. Par conséquent, moins de personnes sont en mesure d’acheter des maisons, la concurrence pour ces dernières diminue, et les vendeurs motivés sont obligés de réduire leur prix demandé pour vendre.

3. Désirabilité de la région

Alors que la valeur des maisons au niveau national augmente et diminue, vous pouvez vivre dans un microclimat qui défie la norme. Même si les prix nationaux des maisons baissent, les prix dans votre communauté peuvent monter en flèche. C’est le résultat de la désirabilité. Si vous résidez dans un district scolaire recherché ou dans un quartier branché, la valeur de votre maison augmentera presque certainement. Les gens peuvent se précipiter dans votre quartier si une nouvelle usine de fabrication ou une grande entreprise crée des emplois dans la région, même si la population était auparavant faible. Les prix des logements dans le quartier augmenteront si de nouveaux logements ne sont pas créés assez rapidement pour répondre à l’afflux de personnes. Même si l’offre de logements répond à la demande, la valeur de votre maison peut augmenter simplement parce que les gens veulent vivre là où vous vivez.

quartier residentiel usa

4. Les taux d’intérêts

Les variations des taux d’intérêt ont un impact sur la valeur des maisons. La valeur des maisons a tendance à augmenter lorsque les taux d’emprunt sont bas. Les faibles taux d’emprunt stimulent les acheteurs, et plus il y a d’acheteurs, plus la concurrence pour les maisons disponibles est forte. Des taux d’intérêt bas facilitent également l’achat d’une propriété plus chère. Un taux d’intérêt faible vous permet d’emprunter plus d’argent sans augmenter de manière significative votre paiement hypothécaire mensuel. Toutefois, lorsque le taux d’intérêt augmente, il en va de même pour votre paiement hypothécaire mensuel. Les maisons deviennent moins abordables lorsque les taux d’intérêt augmentent, à moins que leur prix ne diminue.

5. Les groupes politiques

Les prix des logements sont également influencés par la situation politique au niveau national et local. Les tarifs douaniers sont l’un des moyens les plus importants. Certains des matériaux nécessaires à la construction de nouvelles résidences sont importés de nations étrangères. Si des droits de douane importants sont imposés sur l’acier ou le bois de construction étrangers, par exemple, le coût de la construction de nouvelles habitations augmente. La valeur des logements est également influencée par la législation fiscale. Les propriétaires peuvent encore déduire les intérêts hypothécaires sur des dettes allant jusqu’à 750 000 dollars à partir de 2018. Si cela devait changer à l’avenir, moins de personnes seraient motivées pour acheter, et les valeurs immobilières baisseraient. Si davantage d’avantages fiscaux sont mis à la disposition des propriétaires, le nombre de propriétaires pourrait augmenter, ainsi que la valeur des logements.

Les prix des logements peuvent également être influencés par les questions politiques locales. Par exemple, San Francisco a une atmosphère particulière que de nombreux résidents souhaitent préserver. Ils y parviennent en partie en limitant le nombre et le type de nouvelles habitations qui peuvent être construites dans certains quartiers de la ville. En conséquence, cette métropole en pleine expansion connaît une forte demande de logements tout en travaillant avec des possibilités de construction limitées. En raison de la forte demande de logements et de leur disponibilité limitée, le coût des logements a explosé.

L’Area Bay de San Fransisco est en plein essor

Même si les prix des logements ont augmenté dans tout le pays entre mai 2012 et 2018, la Bay Area a connu une hausse bien plus importante que la moyenne nationale.

area bay san francisco

Le prix de transaction médian d’un bien immobilier à San Francisco était de 1,6 million de dollars en 2018. Si les règlements de zonage locaux et l’opposition au développement ont joué un rôle, ils ne sont pas les seuls à blâmer pour le pic de 9,2 % des dépenses de logement de la ville en 2017.

En raison de l’afflux d’argent dans la ville, les prix ont également augmenté. Comme de plus en plus d’entreprises informatiques se sont installées dans le quartier, amenant avec elles des personnes aisées qui peuvent se permettre de rivaliser pour l’espace limité de la zone, les revenus de la zone ont augmenté de manière significative et le chômage a diminué. Les loyers ont augmenté à mesure que l’espace disponible diminuait. Les avantages fiscaux liés à la propriété d’un logement sont devenus encore plus intéressants en raison de la hausse des loyers, ce qui a incité davantage de personnes à acheter dans un marché déjà tendu.